Enseignement en alternance – CEFA

Forme et niveau d’enseignement : en visant les mêmes options, les mêmes objectifs en termes de compétences et les mêmes certifications que notre enseignement professionnel ordinaire de plein exercice, notre établissement propose en alternance les formations suivantes :

  • En 3e et 4e Professionnelle : horticulture et maintenance du matériel horticole (voir grille horaire C.E.F.A.)
  • En 5e et 6e Professionnelle : ouvrier/ouvrière qualifié(e) en horticulture (voir grille horaire C.E.F.A.)
  • En 7e Professionnelle : horticulteur/horticultrice spécialisé(e) en aménagement des parcs et jardins.

ATTENTION : La 7e année professionnelle « Aménagement des parcs et jardins » est accessible uniquement aux élèves qui ont terminé avec fruit la 6e année d’enseignement secondaire (plein exercice ou alternance) et qui sont détenteurs du certificat de qualification de l’une des années d’études suivantes :

  • 6e année professionnelle « Ouvrier qualifié/ouvrière qualifiée en horticulture » ;
  • 6e année professionnelle « Ouvrier qualifié/ouvrière qualifiée en sylviculture » ;
  • 6e année technique de qualification « Technicien/technicienne en horticulture » ;
  • 6e année technique de qualification « Agent/agente technique de la nature et des forêts » ;
  • 6e année technique de qualification « Technicien/technicienne en environnement ».

Cinq domaines caractérisent la filière horticole :

  • les productions maraîchères,
  • les productions de pépinières,
  • les cultures florales et ornementales,
  • l’arboriculture fruitière,
  • l’aménagement des jardins et des espaces verts.

Chacun de ces domaines constitue un créneau d’emploi pour des jeunes motivés capables de réfléchir en termes horticoles. Dans la filière horticole se situent, d’une part, les exploitants qui sont secondés par des ouvriers qualifiés et, d’autre part, ceux qui travaillent seuls et sont donc en même temps des chefs d’entreprise et des exécutants.

  • Objectifs

    Dans l’optique d’une formation qualifiante, il convient de mettre l’accent sur les compétences pratiques attendues dans la vie professionnelle. A cet égard, les activités pratiques, les visites d’entreprises et les stages constituent des éléments de formation particulièrement importants. L’élève qualifié doit être capable de s’adapter en permanence à l’évolution technologique, économique et sociale. La formation insistera, en permanence, sur la précision et la qualité du travail. Elle inculque un esprit de respect des personnes, de l’environnement et du matériel utilisé.

  • Diplômes

    Au terme du 3e degré de l’enseignement professionnel en horticulture, l’élève obtient :

    • le diplôme d’ouvrier/ouvrière qualifié(e) en horticulture.
    • le certificat de qualification reconnu par le monde de l’entreprise.

    N.B. : L’élève peut obtenir le C.E.S.S. (Certificat d’Enseignement Secondaire Supérieur) après une 7e Professionnelle.

    Au terme de la 7e année professionnelle « Aménagement des parcs et jardins », l’élève obtient :

    • le diplôme d’horticulteur/horticultrice spécialisé(e) en aménagement des parcs et jardins
    • un certificat de qualification.
    • le C.E.S.S. (Certificat d’Enseignement Secondaire Supérieur) qui permet de poursuivre ses études dans l’enseignement supérieur (non universitaire)

    Débouchés

    Les titulaires du certificat d'enseignement secondaire supérieur (C.E.S.S.) ont accès à l’enseignement supérieur. Les titulaires du certificat de qualification sont armés pour intégrer le marché du travail et peuvent se retrouver, aussi bien, dans le secteur public que dans le secteur privé : commerces horticoles, entreprises de jardins, vente et représentation en machines et produits horticoles (engrais, produits phytosanitaires), arboriculteurs, maraîchers, pépiniéristes, responsables espaces verts d’une commune...

    Après quelques années d'expérience professionnelle, avec des bases en gestion et en comptabilité, il peut aussi s'installer à son compte : créer ou reprendre une entreprise.